L'athlétisme : une passion

• J’ai eu la chance de grandir en Sierra Leone, un pays d’Afrique anglophone où le sport est très présent, dés le plus jeune âge.

• À l’école, j’étais plus branchée activités artistiques et sports plutôt que matières classiques.

• Quand j’avais 11 ans, on a fait un relais avec une autre école. On était dernier, mais j’ai remonté l’équipe à la troisième place. Ça m’a marqué parce que tout le monde était étonné et pour la première fois on me remarquait.

• Vers 12 ans à l’école secondaire j’étais toute mince alors on m’a mise dans l’équipe rouge qui était toujours dernière. Mais j’ai joué dans toutes les disciplines et j’ai fait gagner ma couleur. J’ai aussi fait gagner mon école contre les autres écoles !

• Après les cours (1988), je faisais partie du club de sports de l’alliance française et c’est là que Dominique Dufour m’a remarquée. C’est la première personne qui m’a fait prendre conscience de mon potentiel et de mon talent car je ne me rendais pas compte de ce que le sport représentait en Europe. Je ne connaissais même pas les J.O. !

• À partir de la il m’a entraîné avec Brian Canto. Il m’a appris la rigueur la ponctualité et il nous a emmené en Haute Savoie à Albertville (2 semaines). J’ai découvert la neige et le froid. Je suis passée par Paris pour la première fois, j’ai trouvé ça magnifique mais sans m’extasier car je n’avais aucune idée de mon futur.



Copyright © 2017 - http://www.barber-eunice.com/ - Fichier imprimé le