Dossier du 26 Mars : Soutenez Eunice Barber !
Par Eunice Barber

On a tous le droit d'être protégé par l'Etat

Bonjour à tous, et surtout merci beaucoup de prendre de mes nouvelles.

J’ai été victime le 18 mars 2006 aux abords du Stade France d’une interpellation très musclée par la police nationale, cette interpellation a été extrêmement médiatisée de par une fuite émanant du commissariat de police de st Denis alors que je n’étais encore qu’en garde a vue.

J’ai donc été injustement agressée par une dizaine de policiers. Les images de caméras de vidéo surveillance enregistrées par le stade de France et celles tournées par un passant n’ont pas permis de voir la gifle que j’ai reçue dès le début de l’interpellation mais elles ont permis de m’innocenter sur certaines accusations.

En revanche ces images ont aussi prouvé que certaines déclarations de certains policiers étaient mensongères et que les conditions de mon interpellation étaient particulièrement violentes. Certains d’ailleurs se sont contredits les uns les autres.

Depuis cette agression je souffre de traumatismes, moral et physique, qui m’empêchent de poursuivre normalement ma carrière d’athlète et surtout celle d’une citoyenne lambda.

Les accusations portées à mon encontre par les policiers ont détruit mon image et ma crédibilité auprès de certains sponsors.

En fait, il y a quelques points en particulier sur lesquels j’aimerais avoir votre soutien.

Premièrement, au mois de décembre 2006 mes avocats et moi avons porté plainte contre deux des policiers pour leurs déclarations mensongères. Il a fallu 9 mois pour qu'un juge d'instruction soit enfin désigné ! Pour l'instant donc, rien n'a été fait : aucune enquête. Je compte sur votre soutien pour que l'enquête soit enfin menée et qu'en définitive les coupables soient sanctionnés.

Deuxièmement, il faut que la Commission Nationale de déontologie de la Sécurité (CNDS) se voie accorder des pouvoirs de sanctions par l’Etat. La CNDS a examiné mon affaire, elle s’est fait communiquer tout le dossier judiciaire, et elle a conclu que certains policiers n’avaient pas eu un comportement conforme à leur déontologie. Mais la CNDS n’a qu’un pouvoir consultatif ! Elle ne peut qu’émettre un avis, et ne peut pas prononcer de sanction. Seuls les juges peuvent sanctionner les policiers. La CNDS, autorité totalement indépendante, devrait avoir un pouvoir de sanction.

Troisièmement, il faudrait que chaque voiture de police soit équipée d’une caméra filmant les interventions, afin de prévenir tout dérapage… Nicolas SARKOZY l’avait d’ailleurs lui-même proposé.

Je tiens à préciser que je ne revendique aucun privilège, et que je ne me bats pas contre l’Etat, mais simplement pour faire reconnaître l’injustice et les mensonges dont je suis victime. Je sais en plus que beaucoup de policiers sont des gens formidables qui font un métier difficile. Raison de plus pour poursuivre les rares exceptions qui adoptent un comportement illégal et violent.

Cette affaire me bouleverse encore d’une part parce que j’ai été agressée par des policiers et d’autre part parce que j’ai été victime une seconde fois de leurs mensonges et de leurs menaces.

Je souhaite utiliser cette douloureuse expérience pour combattre les injustes et aussi pour que les personnes victimes s’expriment en toute liberté, vous avez donc l’occasion par l’intermédiaire de mon site de témoigner de votre expérience ou même de me soutenir dans ce long combat.

Je compte sur votre soutien, pour que chaque citoyen se sente protéger par l'état.

Merci cordialement.

Copyright © 2017 - http://www.barber-eunice.com/ - Fichier imprimé le